En quelques mots, je vous partage mon ressenti et mon vécu. L’écriture automatique est exigeante. La concentration et l’écoute s’allient intensément pendant que les phrases s’enchaînent dans des tournures singulières. L’écriture automatique est également exigeante avec son lecteur sur son introspection.

L’écriture automatique existe depuis très longtemps et aujourd’hui je vous présente la mienne en philosophie.

Merci à tous !

Du 08/02/21

L'objet

Consentir l’avenir grâce à un objet, cela s’appelle être prévoyant, s’il est considéré comme un élément d‘appoint : l’objet est un outil de conservation qui au sens large du terme facilite l’existence. Il semble appartenir à un concept matériel fasciné par la création mais qui n’entraîne pas dans une dualité une philosophie nouvelle qui serait de concevoir dans l’irréel un objet utilitaire. Sa matière évidemment diversifiée attire l’attention car elle est une structure adaptée qui permet l’amélioration dans un temps limité jusqu’à son épuisement.

Chères lectrices et chers lecteurs, que faire devant un objet indispensable ? Qui est donc le chef de bord, lui ou vous ?

À méditer.

Merci.

Du 18/01/21

Le massage

Le massage est une solution de bien-être. Son mouvement perpétuel permet le passage du stress au passage du soulagement. En vérité le massage en lui-même, qu’en est-il ? Il est une force énergétique au contact d’un corps à corps. Il dissimule des actions qui persuadent au mental qu’il est l’élément débloquant les systèmes nerveux ou musculaires pour une résolution d’aide. La parade du massage est accomplie, les partenaires sont donc satisfaits. Le massage devient la solution élitiste pour un corps en souffrance. Tout est une question de feeling, alors dirigeons-nous vers le massage cérébrale ? Une lecture philosophique adaptée va devenir alors une pilule de la réflexion qui booste les neurones. Nous atteignons ici une nourriture spirituelle et intellectuelle par le massage.

Chères lectrices et chers lecteurs, testons ces deux formes de massage, qu’en pensez-vous ?

Merci

 

 

 

Du 28/12/20

Les retrouvailles

L’étonnement réveille la joie et la rencontre se fait dans une grosse ambiance d’émotions. Elles justifient un chamboulement de repères honorifiques aux mélanges positifs lors du moment présent. Les cadences heureuses sont continuelles dans cette adrénaline, car le sujet est l’instant présent. Il se met en place alors une séance de proliférations de ressentis à une vitesse d’échanges instantanés. L’affection resurgit alors, tel un cheval au galop. Cette association de molécules thérapeutiques bascule dans une sensation tendre et inoubliable.

Ensuite il y a les retrouvailles tant attendues, mais dans un autre concept, celui du règlement de compte. La coïncidence d’une rencontre inamicale exige un appel à la vigilance.

Chères lectrices et chers lecteurs, profitons des retrouvailles aux perceptions libres et amicales pour commencer une bonne journée ! Bonne fête à vous !

Merci

 

Du 07/12/20

L'énergie

Il était une fois l’énergie. Elle semble exister et pourtant elle reste abstraite. L’énergie dispose de molécules qui s’entremêlent avec la matière, si celle-ci y est… Il faut donc la ressentir pour la comprendre. Son comportement devient tel une actrice qui combine le rôle des sensations. L’énergie, un élément indispensable permet d’avancer et de parcourir un chemin en concurrençant l’inertie.

Faut-il réellement réfléchir sur cet élément qui sur une théorie d’exercices va développer une série procurant des faits, des instants positifs ou négatifs ?

Restant dans le domaine de la facilité, alors il est conseillé de prendre place dans la catégorie de l’éblouissement du spectateur ! N’est-ce pas ?

Chères lectrices et chers lecteurs, bonne journée !

Merci

 

 

Du 30/11/20

L'artiste

Le passage d’un artiste en pleine création donne l’originalité d’un espace d’expression. Il va dans les rétrospectives de son œuvre en essayant de parcourir une vision mouvementée et symphonique d’une philosophie de liberté. L’engrenage de ce mouvement temporaire se colmate à un sursaut d’actualité qui génère les médias. L’originalité d’un artiste ne figure pas dans la catégorie du plagiat d’un calendrier où le temps est limité.

Artiste il est, donc le copier-coller n’existe pas, sommes-nous bien d’accord ? Ce dernier essaiera toujours de s’instaurer, à moins que par courtoisie, il partage avec souplesse un humour pour son public, alors pourquoi pas ?

Bonne lecture et bonne conscience, très chères lectrices et très chers lecteurs.

Merci

 

 

Du 21/11/20

L’Ego

La nature d’un individu s’approvisionne d’une substance nécessaire et détermine sa personnalité en tant que telle. L’ego est un substitut d’éléments qui se nourrit de matières existentielles pour maintenir une existence durable. Le mur de l’ego est solide et fait de ses adeptes une carapace colossale, comme un ego se retrouvant en phase terminal. L’ego fracture d’un cancer indéterminé demande congé car celui-ci cache des éléments fragilisés. Ils sont tout simplement des structures disproportionnées par rapport à son existence. Le palabre est donc « caduc nul »... Tout semble se rapprocher d’une possibilité hypothétique d’une faiblesse enfouie dont l’ego essaie sans cesse de dissimuler.

Alors mes chères lectrices et mes chers lecteurs, qu’en pensez-vous ?

Bien à vous .

 

 

Du 18/11/20

La simplicité

La simplicité est à l’origine d’une conception normale mais judicieuse. Elle est naturelle et son entourage avec le temps remarque ses talents symboliques. Ce symbolisme est courtois car ce phénomène interactif cache parfois de grandes qualités . Sommes-nous déconnectés d’une télé réalité ? En dehors de la caméra la simplicité nous rappelle-t-elle ? Il faut faire attention aux embouteillages qu’elles pourraient provoquer ? Oh, l’ego va apporter une réponse !

A bientôt !

 

 

Du 16/11/20

Le mouvement

Une pensée dubitative s’interroge, alors elle pose une énigme, mais l’entourage du mouvement démontre sa stratégie : la stratégie vibratoire. Il y a dans toutes les stratégies un parcours qui est évidemment programmé, car un site temporel figure aux ateliers du mouvement. L’inertie met le doute sur une réflexion du non-mouvement tandis que l’embryon au passage à l’acte qui est un mouvement se manifeste. Alors, l’idée d’une conception sur l’idée du passage à l’acte frappe à la porte de l’inertie.

Chers lectrices et chers lecteurs, qu'en pensez-vous et que faîtes-vous ?

Bien à vous.